Sharing Emergency Medical Service informations

mise à jour/update : 25/03/08 - Bienvenue - Bienvenido - Welcome on EMS World Tour, the EMS website

















on

Page

Page

Page
(gyro93 & Alex)

Page events

Page PRESS (livres & books)

(french only)







SEND US INFORMATIONS
ABOUT EMS IN YOUR
COUNTRY...CLICK HERE

Looking for...
EMS Worldtour project
come to HERE


An example of EMS Worldtour page,
see



(NHS ambulance service campaign)















CANADA

COUNTRY INFORMATIONS:

 

CAPITALE OTTAWA
REGIME République parlementaire
SUPERFICIE 9 970 610 km²
POPULATION 31 300 000
MEDECINS (pour mille) 2.1

 

COLOMBIE BRITANNIQUE

sous mandat britannique

Situé à l’ouest du Canada, sous l’Alaska, la Colombie britannique couvre 944 735 km² pour une population de 3 907 738 habitants.

haut de page

E.M.S. ORGANISATION:

Un service compartimenté sous un seul numéro d’alerte : le 911,  ou vous trouvez la police, les pompiers et le service d’ambulance.

Le service dispose de sa propre flotte d’hélicoptère, d’avions, d’hovercraft, de transport de néonatalogie, armés par des paramedics de niveau III(EMT-P/CCU)

Par ailleurs ils disposent d'équipe de EMT-P spécialistes :

  • marine medic (bateau médicalisés)

  • bike medic (équipe vélo)

  • tactical medic (soutien des SWAT engagés sur interventions)

  • Chemical, Biologic, Radiologic, Nuclear medic

  • Heavy Urban Search And Rescue

 

      

 

Les "Emergency Room" disposent de "Trauma center", véritable salle de concert, orchestré par le patron du service d’urgence réunissant dans une salle prévue à cet effet et dotée de tout le matériel diagnostique, l’ensemble de ses spécialistes.

Les paramedics sont dotés de scope/défibrillateur multiparamétriques utilisant la télémédecine grâce au GSM, disposant de protocoles très étendus, avec une population très éduquée et motivée par le risque de sanctions de la police pour entrave à l’acheminement des secours.

Les paramedics sont une "public safety occupation" permettant d'accéder à la retraite anticipé et d'accéder à des postes réservés.

Afin de réduire le délai d’intervention, les équipes se pré positionné sur leur secteur, en attente des interventions.

code 3 : appels urgents

code 2 : appels non urgents

code 1 :appels programmés

Les techniciens ambulanciers sont seulement sur les ambulances, alors que les paramedics arment tous les types de moyens d’interventions.

On ne trouve pas de médecin sur le terrain, seuls les chirurgiens peuvent être amenés à sortir en cas de besoins spécifique pour des actes de chirurgie. Un médecin senior reste disponible pour orienter le paramedic en cas de difficultés sur le système "on-line medical advisory".

Pas de structure type SOS, mais des cabinets médicaux largement ouverts, et des « emergency room » très ouverte avec des services de médecine interne très développés accueillant les patients de la médecine libérale. 

Le financement provient du gouvernement.

Les ambulance Saint John’s et la Croix rouge sont les 2 principales, assurent la couverture des évènements culturels et sportif, ne participe pas aux activités d’urgence mais sont très présents dans la formation aux premiers secours, la préparations et la gestion des populations lors des catastrophes.

Les seuls moyens privés qui viennent sur la Colombie britannique sont extérieurs, mais plus généralement sur le canada, il n'existe que peu de compagnies privées car les services publiques assurent la totalité des transports.

Modèle de la COLOMBIE BRITANNIQUE

Un service unique et autonome couvrant l'ensemble du territoire avec des moyens terrestres, aériens et maritimes

2 types de professionnel : le technicien ambulancier (EMT-I) et l'ALS (EMT-P) pour réaliser l'ensemble des missions pouvant être confiés à un service d'ambulance : missions urgentes et non urgentes, transports programmés, consultations, transport secondaires, couvertures d'évènementiels...

Ces ambulanciers sont plein temps (en zone urbaine) ou volontaire (en zone rurale) et assurent toute les missions.

La coordination est assurée par des standardistes supervisés par des superattendant paramedics.

Devant un maillage large, le BCAS a demandé au gouvernement un retour à l'utilisation de first responders pour la prise en charge rapide des malades et bléssés.

Les first responders sont uniquement les pompiers qui après de nombreuses années d'absence du prompt secours sont revenus avec des EMT-B dotés d'oxygène et de DSA.

Les organisations tel la Croix-rouge ou les ambulances Saint Jean sont surtout présentes en matière de formation aux premiers secours, de préparation aux catastrophes pour la CRC, et de quelques couvertures d'évènementiels pour SJA.

 

Modèle QUÉBEC

La décision de répondant est liée au délais de réponse de l'équipe au regard de sa disponibilité et de son lieu de départ.

Les pompiers participent au service santé en qualité de premier répondant afin de réduire les délais de prise en charge.

Les services ambulanciers sont financés par le ministère de la santé au travers des régies régionales qui repartissent les subventions au regard du nombre de sortie (les services les moins actifs seront les plus subventionnés pour pallier les frais non couverts par l'insuffisance d'activités).

PARM = Répondant Médical d'Urgence

Utilisation du Système Médicalisé de Prise d'Appel Urgent pour la gestion des dossier d'appels, pour le triage et la gestion des moyens.

3 types d'ambulance:

  • Privés (Abitémis-ambulances3333-Demers)

  • Coopératives (CETAM-CTAQM-CTAO-CAM)

  • Publiques (cambi, urgence-santé)

  régime horaire équivalent à 40h/semaine

horaires : 14/21 - 8/14 - 7/14 - 8h - 9h - 12h

pour l'exemple 14/21, les techniciens ambulanciers travaillent 14 jours (24h/24) sur 21 donc en repose 7 jours soit 336h sur 21j.

Durant leurs semaines de repos, ils doivent faire de la formation sans être payés plus, ils ont donc peu de vrai repos.

Les services de premiers répondants sont accrédités par les régies régionales pour répondre à certains types d'appel (type détresse vitales), ils sont envoyés en même temps que l'ambulance et assurent les premiers gestes salvateurs.

Modèle de l'ONTARIO

Formation paramédic 

Tous les paramédics de soins primaires ont suivi un programme paramédical postsecondaire de deux ans menant à un diplôme. Ce programme se concentre sur tous les aspects des évaluations médicales d'urgence préhospitalières et de la prestation de traitements avancés sur le terrain en cas d'urgences médicales et traumatiques. Il est aussi fortement axé sur les évaluations médicales d'urgence et la prestation rapide de traitements médicaux dans toute situation d'urgence médicale ou traumatique.

Le programme comprend l'étude de la pharmacologie, de la biologie humaine, de la psychopathologie, de l'intervention en cas de crise, des questions médico-légales, des procédures en matière de soins aux malades et de la pathophysiologie; des exercices de laboratoire sur les soins aux malades; l'acquisition de compétences informatiques et en leadership, d'aptitudes pour la communication et d'habiletés professionnelles; de même qu'un cours de conduite de véhicules d'urgence.

Après avoir obtenu leur diplôme, les étudiants doivent se soumettre à un examen provincial d'une durée de six heures. Les candidats qui réussissent l'examen se voient remettre un certificat d'assistant en soins médicaux d'urgence avancés, qui leur permet de trouver un emploi à temps plein ou à temps partiel partout en Ontario.

Formation pour les paramédics de soins avancés

Les paramédics de soins avancés doivent suivre une année supplémentaire d'études postsecondaires en médecine, qui leur permet de poser des actes médicaux faisant l'objet d'une délégation et qui, autrement, ne peuvent être légalement posés que par un médecin autorisé à exercer dans la province. Comme ils ont accès à un certain nombre de médicaments assurant la survie, les paramédics de soins avancés sont en mesure de mettre fin à une crise cérébrale, de sortir une personne d'un coma diabétique, de ramener le rythme cardiaque à la normale, d'ouvrir les voies respiratoires des asthmatiques et d'empêcher qu'une réaction anaphylactique n'entraîne la mort.

Les paramédics et la formation continue

Le gouvernement de l'Ontario exige que tous les paramédics suivent une formation médicale continue chaque année, afin de veiller à la prestation de traitements et de soins médicaux d'urgence préhospitaliers de grande qualité. Les paramédics de soins primaires et de soins avancés doivent suivre 40 et 80 heures de formation par année respectivement. Au Service paramédic d'Ottawa, nous employons des agents de formation clinique chargés, entre autres, de dispenser aux paramédics des séances de formation annuelles à tous les niveaux.

Durée des quarts de travail

La plupart des quarts de travail au Service paramédic d'Ottawa sont de 12 heures, mais certains ne sont que de 10 ou 8 heures. Les heures de début des quarts de travail sont étalées afin d'assurer une couverture efficace de la ville par les équipes de paramédics. La plupart des horaires se composent de deux jours de travail, suivis de trois jours de congé, puis de trois jours de travail, suivis de deux jours de congé. Les paramédics travaillent des quarts de jour pendant plusieurs semaines, puis de nuit selon le même modèle. Ceux à qui on assigne des quarts de dix heures travaillent quatre jours par semaine de travail, c'est-à-dire qu'ils n'ont qu'une journée de congé (qui change d'une semaine à l'autre) par semaine. Habituellement, seuls les paramédics ayant une certaine ancienneté ont de tels horaires. Le Service paramédic d'Ottawa a formé un comité qui gère les horaires. Ce comité a été créé et est géré par des paramédics de première ligne.

Types d'appels

La grande majorité des appels sont associés à des urgences médicales, comme des douleurs abdominales, des douleurs thoraciques liées au cœur, des accidents cérébrovasculaires ou des troubles respiratoires. D'autres appels sont liés à des blessures traumatiques découlant d'un accident de la route ou d'une chute, ou encore à des blessures sportives. Ces dernières vont des fractures aux membres à des blessures au bassin, à la hanche ou à la tête.

Les paramédics sont également chargés de transporter des blessés graves et légers d'un établissement de santé à l'autre.

Coordination

C'est le service d'urgence 9-1-1 qui reçoit tous les appels d'urgence. Ce centre, situé au poste de police d'Ottawa, sur la rue Elgin, transfère les appels associés à des maladies et blessures urgentes au Centre intégré de répartition des ambulances (CIRA) du Service paramédic d'Ottawa. Les agents des communications confirment rapidement les lieux de l'urgence et posent des questions qui leur permettent de déterminer la nature médicale de l'urgence et de prioriser l'appel.

Priorités des appels :

CODE 4 : Situation constituant un danger de mort

Situation constituant un danger de mort ou de mutilation

CODE 3 : Urgence

Situation grave, mais ne constituant pas un danger de mort

CODE 2 : Rendez-vous

Situation habituellement non urgente ou ne constituant pas un danger de mort

CODE 1 : Situation non urgente

Situation non urgente ou ne constituant pas un danger de mort

Une fois que l'appel a été priorisé, on choisit le véhicule le plus approprié et informe l'équipe des lieux et de la nature de l'urgence.

Mission sur les lieux de l'urgence.

Lorsqu'ils arrivent sur les lieux, les paramédics procèdent à une première évaluation de l'état médical du malade, en commençant par vérifier les voies respiratoires, la respiration et la circulation. Ils évaluent le niveau de conscience, la respiration, le pouls ou le rythme cardiaque et les saignements externes, puis dispensent les traitements appropriés. Ensuite, les paramédics commencent à recueillir les données sur l'historique médical de l'événement qui a mené la personne à appeler les paramédics. Il est possible que d'autres tests et évaluations soient effectués, pendant que les autres paramédics recueillent des renseignements comme les médicaments que le malade prend, les allergies qu'il peut avoir et la raison de ses dernières visites à l'hôpital.

Si les symptômes semblent indiquer une urgence cardiaque, les paramédics procèdent à un électrocardiogramme à quatre, puis à douze dérivations, au moyen d'un moniteur cardiaque. Ils vérifient aussi le taux de saturation d'oxygène dans le sang. Le moniteur cardiaque Zoll Série M employé par le Service paramédic d'Ottawa permet de procéder à des électrocardiogrammes de quatre ou douze dérivations, peut servir de stimulateur cardiaque externe, enregistre le taux de saturation d'oxygène dans le sang et possède des fonctions manuelles et semi-automatiques de cardio-conversion et de défibrillation.

D'autres traitements sont dispensés et d'autres médicaments administrés, selon la nature de l'urgence médicale.

Présence médicale

Les paramédics ont fait des études et obtenu un certificat d'une autorité médicale, ce qui leur permet de donner des services paramédicaux. Ils sont soumis à des formations intensives et à un test annuel de requalification, qui veillent à maintenir un niveau élevé de compétence dans tous genres de situations d'urgence médicale. Il arrive parfois qu'on ait recours à un médecin du service d'urgence sur appel afin d'éviter le protocole médical normal.

Evaluation des pratiques

Plusieurs groupes indépendants s'assurent que les soins fournis par nos paramédics sont de la plus grande qualité possible. À l'interne, le groupe de gestion du rendement du Service paramédic d'Ottawa veille à ce que les tableaux soient entrés dans une banque de données, vérifie les rapports d'appel d'ambulance et s'assure que des soins de grande qualité ont été fournis aux malades. Une autorité médicale indépendante du Service pour tous les paramédics (programme hospitalier de base d'Ottawa) examine également les rapports d'appel d'ambulance. Enfin, la Direction des services d'ambulance du ministère ontarien de la Santé et des Soins de longue durée a aussi le pouvoir d'enquêter sur les urgences auxquelles les paramédics répondent.

Si l'on constate que les paramédics n'ont pas suivi les protocoles médicaux, on leur demande d'en expliquer la raison. Parfois, on prend des mesures correctrices, comme l'obligation de suivre une formation de perfectionnement. Nous prenons très au sérieux notre responsabilité de fournir des soins d'urgence de grande qualité aux résidents et aux visiteurs d'Ottawa. Tous les traitements dispensés par nos paramédics, sans exception, doivent être de classe internationale.

L'avancement au Service paramédic d'Ottawa

Un paramédic de première ligne peut emprunter plusieurs directions sur le plan professionnel. Ce service a besoin de chefs d'équipe, des paramédics de soins avancés qui offrent un soutien administratif et opérationnel sur le terrain à tous les paramédics; d'agents d'examen de la qualité, qui s'assurent que les compétences et le protocole clinique sont de la plus grande qualité possible; ainsi que d'agents de formation clinique, qui conçoivent et dispensent de la formation continue destinée à tous les paramédics.

Les paramédics peuvent également élargir leurs capacités en se joignant aux unités d'opérations spéciales du Service paramédic d'Ottawa.

La section des opérations spéciales du Service paramédic d'Ottawa

Cette section gère les équipes spéciales de paramédics, notamment une équipe de paramédics à vélo, une unité tactique d'intervention et une équipe nautique. Au moyen de matériel spécialisé et de formations médicales ciblées, les unités des opérations spéciales ont pour objectif premier de réduire le délai de prestation de soins médicaux avancés, spécialisés et, dans le cas de nos unités des opérations spéciales, ciblés.

Nettoyage et du réapprovisionnement

Le Service paramédic d'Ottawa emploie des techniciens en approvisionnement chargés de nettoyer et de réapprovisionner tous les véhicules d'urgence avant le départ des paramédics. Ils élaborent également des calendriers d'entretien préventif et réparent le matériel médical, au besoin.

Le Service paramédic d'Ottawa reconnaît qu'il vaut mieux que les paramédics consacrent toutes leurs heures de travail à la prestation de soins. En employant des techniciens en approvisionnement, on s'assure que les paramédics passent tout leur temps dans la rue à sauver des vies.

Formation conduite

La Ville d'Ottawa fournit au Service paramédic d'Ottawa un cours de conduite qui comprend des séances théoriques et pratiques. Tous les paramédics doivent suivre ce programme de formation. Les études en salle de classe et la formation à bord de l'ambulance ciblent les pratiques qui assurent la conduite sécuritaire des ambulances et des autres véhicules d'intervention d'urgence utilisés par le Service paramédic d'Ottawa.

  • le Code de la route et la Loi sur les ambulances de l'Ontario;
  • la planification des itinéraires et les fonctions visuelles;
  • la conduite en cas d'urgence et l'utilisation de la sirène;
  • la dynamique des véhicules et le mécanisme du différentiel;
  • les inspections et les rapports de défectuosité.

Les paramédics subissent un examen portant sur la formation en salle de classe avant d'entreprendre le volet pratique.

  • les techniques de virage et de freinage permettant à l'ambulance de rester stable;
  • les manœuvres de demi-tour et de marche arrière qui minimisent le risque de collision;
  • les compétences de minutage et de vitesse requises pour parcourir le trajet de façon aussi efficace que possible.

Les paramédics doivent maîtriser ces compétences rapidement afin de terminer leur formation de conducteur avec succès.

 

In Canada the scope of practice of Paramedics is described by the National Occupation Competency Profile for Paramedics document developed by the Paramedic Association of Canada for the Federal Government. Unlike the United States, in Canada all providers that work in Ambulances are identified as 'Paramedics'. There is currently some minor variation in this - for example, the province of Alberta still uses the title 'EMT' for lower levels of training and 'Paramedic' only for those qualified as Advanced Life Support (ALS) providers - but almost all provinces are moving to using the new titles.

Qualifications
There are three levels of paramedic qualification:

Primary Care Paramedics (PCP) are the basic level of paramedic in most Canadian provinces. They perform Semi-automated External Defibrillation, administer what are called Symptom Relief Medications for a variety of emergency medical conditions (these include Oxygen, Epinephrine, Glucagon, Ventolin, ASA, Nitroglycerine, etc.) and perform spinal immobilization and other basic medical care. Primary Care Paramedics may also receive additional training in order to perform skills that are normally in the scope of practice of Advanced Care Paramedics. This is regulated by an ambulance service's base hospital physician, a medical doctor who certifies the paramedics under his license to perform controlled medical acts. For example, in the province of Ontario there are several ambulance services that allow Primary Care Paramedics to perform manual defibrillation, 12-lead ECGs, or initiate intravenous therapy to deliver additional medications.

Advanced Care Paramedics (ACP) carry approximately 20 different medications, perform surgical airways, intravenous therapy, intubation, perform needle decompression of tension pneumothorax, use basic transport ventilators and perform and interpret 12-lead ECGs. Synchronized cardioversion and transcutaneous pacing are also included in their scope of practice. Several sites in Canada have experimented with pre-hospital fibrinolytics, and this is expected to gradually become a part of the ACP standard of care.

Critical Care Paramedics (CCP) carry 60+ medications, perform rapid sequence intubation, run medication pumps, use ICU-quality transport ventilators, run intra-aortic balloon pumps on their own, use transvenous pacers, and monitor central lines - among other things. Essentially, they run a mobile intensive care unit. CCPs work in close cooperation with their controlling physicians, and do not require additional medical staff to accompany any of their patients. This level of paramedic usually work on EMS helicopters or in Critical Care Transfer ambulances only, their main function being to transfer critical patients between medical facilities. Often upon arriving at a peripheral or rural hospital, the CCPs will take over care from the ER staff of a critical emergency patient in order to stabilize and prepare them for transport to a more specialized facility.

Training
Paramedic training in Canada is intense, as paramedics are seen as medical professionals fully akin to nurses, respiratory therapists, cardiac perfusionists and others. Primary Care Paramedicine is a two year program, though some Colleges teach it in an intensive, one-year program. Training as an Advanced Care Paramedic usually requires a mandatory period of experience working as a Primary Care Paramedic - usually one to three years. The ACP training program usually takes 2-3 semesters of study, building upon the education already learned as a PCP to introduce additional skill-sets.. Training as a Critical Care Paramedic also requires mandatory field experience as an Advanced Care Paramedic and also takes 2-3 semesters of study, depending on the institution. Paramedic training at all levels involves supervised, intensive classroom, lab, clinical and field experience. There is a strong movement toward degree paramedicine in Canada and several Universities are offering degree programs in conjunction with Community Colleges. The education of paramedics in Canada is accredited by the Canadian Medical Association's Committee on Conjoint Accreditation and a list of accredited programs can be found on their site.

Professional Environment
Because paramedics are seen as 'physician extenders' they enjoy a close relationship with physicians who ultimately grant paramedics the legal right to practice their profession. Also, because physician assistants exist primarily only in the military in Canada, the role of 'Clinical Paramedic' is gradually expanding. Centres such as Halifax, Nova Scotia have paramedics working in-hospital on cardiac arrest teams and on in-hospital patient transfer teams.
Paramedics are well paid and enjoy good benefits in most provinces. Paramedics in Canada generally work only as paramedics, not as cross-trained firefighters or police officers, and most are full time professionals. In the first quarter of 2005 paramedics were granted status federally as a "Public Safety Occupation" which means that paramedics are now eligible for early retirement, as are police officers and fire fighters. Many EMS agencies such as Toronto EMS run a full range of paramedic specialty squads including Marine medics, Bike medics, First Response medics, Tactical medics, CBRN medics (Chemical, Biological, Radiological and Nuclear) and HUSAR medics (Heavy Urban Search And Rescue - specializing in urban disaster recovery).

Notable Paramedic Associations

Toronto EMS
Toronto EMS is also the largest municipal ambulance service in Canada with 920 active paramedics in 146 ambulance transport units and a 2002 call volume of:
• 425,000 Phone Calls via the 9-1-1 system
• 247,000 Requests for service
• 187,000 Responses
• 140,000 Emergency patient transports
The Association representing close to 300 of Toronto's Paramedics is known as the Toronto Paramedic Association, and can be reached at their website.

British Columbia Ambulance Service
The British Columbia Ambulance Service, is the sole provider of pre-hospital emergency care, in the province of British Columbia, at the paramedic level of care. Some stats:
Coverage
• 3.9 Million Population
• 926,492 sq. km. coverage area
Paramedics and Equipment
• 3,177 Total field paramedics/EMA's
• 450 Total ambulances and support units
• 190 Total ambulance stations

LÉGISLATION AVERTISSEURS:

AVERTISSEURS LUMINEUX

ECLATS ET TOURNANTS

AVERTISSEURS SONORES

RISES AND FALLS

NUMERO D'APPEL:

POLICE - FIRE - AMBULANCE

911

MOYENS:

BLS

1 EMCA + 1 EMT-I

ALS

1 EMCA + 1 ou 2 EMT-P

HEMS

1 EMT-P

NIVEAU FORMATION:

Emergency Medical Care Attendant 1 an

EMT-P PRIMARY CARE (PCP)

2 ans

EMT-P ADVANCED CARE (ACP)

après 1 à 3 ans d'expérience

+ 2 - 3 semaines

EMT-P CRITICAL CARE (CCP)

+ 6 mois

 

 

     

haut de page

DOCUMENTS:

 

 

haut de page

SPÉCIAL:

haut de page

INFOS:

 

 

haut de page

LINKS:

haut de page

 




(c) James 2006 - CONTACT - ADVERTISING - CREDIT - THANKS